Passer au contenu principal

La culture du sarrasin

Sarrasin bio

Le sarrasin est cultivé pour sa graine. Celle-ci est très riche en lysine et arginine (a. a.), en zinc et en sélénium. Elle ne contient pas de gluten. La graine peut être consommée entière (dépelliculée) ou broyée en farine. Celle-ci est utilisée dans de nombreuses recettes, comme dans le pain, les galettes, le pain d’épices, les crêpes..

Le sarrasin valorise bien les terres pauvres, car ce n’est pas une culture exigeante. N’appartenant à aucune famille cultivée, celui-ci diversifie la rotation. Il lève rapidement et est concurrentiel par ses pouvoirs allélopathiques, c’est-à-dire que ses racines libèrent des substances qui limitent la levée des adventices. (C’est une culture nettoyante.) Il peut être semé en dernière culture dans la rotation ou après une récolte précoce en immature d’un méteil. Il faut être patient avant de semer le sarrasin, car il est très sensible au gel. Les insectes jouent un rôle majeur dans la fécondation. La présence de ruches pendant la floraison (50 jours) aura un impact positif sur le rendement.