Passer au contenu principal
Fermer menu

Commercialiser les produits bio en circuit long demain ? Retour sur la réunion du 29 avril

Commercialiser les produits bio en circuit long demain ? Retour sur la réunion du 29 avril

Construire un modèle de distribution pour les produits bio wallons de demain passe par vous! Quelles valeurs ? Quels piliers fondateurs pour une future charte commune ? Le 29 avril, plus de 80 personnes se sont rassemblées pour travailler ensemble sur un nouvel outil de travail.

Encadrée et animée par Philippe Drouillon, spécialiste des processus de co-construction et de co-décision, cette journée visait à faire se rencontrer l’ensemble des parties prenantes, à savoir les producteurs, transformateurs, distributeurs, gestionnaires de magasin bio, responsables achat de grandes et moyennes surfaces, représentants des consommateurs.

Utilisant des méthodes pédagogiques participatives, travaillant en sous-groupes, les participants ont été invité à définir, détailler, commenter et coter les critères fondateurs pour une future charte circuit-long respectueuse des besoins primordiaux de chacun.

L’idée ici était de définir la zone de confort permettant à l’ensemble des parties prenantes de rassembler les éléments minimum qui définirait un circuit long bio en Wallonie permettant à chacun de se sentir reconnu et respecté dans les échanges.

Voir les photos de l’évènement ici

Méthodologie

L’après-midi de travail s’est déroulé en Quatre temps.

  • Dans un 1er temps, une présentation générale a permis de fixer le contexte de travail. Le regard et les attentes des consommateurs ont notamment été présentés par Philippe Soetens, de l’Agence wallonne pour la Promotion d’une agriculture de qualité (APAQ-W).
  • Dans un second temps, l’ensemble des participants ont été invité à identifier, de façon individuelle, les piliers essentiels devant figurer dans cette charte, chacun ayant l’opportunité de défendre deux idées. Ensuite, les idées ont été échangées, partagées et cotées, de façon à retenir 11 piliers principaux.
  • Dans un troisième temps, travaillant en ateliers pluridisciplinaires, les participants ont détaillé les éléments constituants chaque pilier.
  • Dans un dernier temps, via une animation nommée “le scénario du pire” et à l’aide d’une application online, les participants ont été amené à réfléchir aux critères à remplir pour assurer le succès et l’emploi de la charte.

 

Prochain rendez-vous ? La charte sera présentée le 27 juillet prochain à la Foire de Libramont.

Cette initiative est soutenue et mise en œuvre par Biowallonie, l’UNAB et le Collège des producteurs

J'accepteJe refuse C'est quoi un cookie ? Fermer

Vos préférences de cookie ont bien été modifiées